Le béton ciré : Idée déco tendance et accessible







La tendance du béton ciré a explosé dans les années 90. Depuis, elle ne cesse d’attiser les convoitises car ce matériau possède de nombreuses qualités. Préféré des architectes, on le retrouve souvent dans les lofts de style « industriel », dans les maisons du sol au plafond, à l’intérieur comme à l’extérieur ! De plus, sa large gamme de coloris permet de créer de nombreuses combinaisons et effets, il réussit donc à allier esthétique et fiabilité. Celle-ci s’explique par ses composants: souvent en béton classique, vient s’incorporer par saupoudrage un durcisseur minéral quartzé, teinté ou neutre, dans le but d’apporter couleur et dureté.

Aujourd’hui il devient de plus en plus accessible autant sur le prix mais aussi sur l’utilisation. Le faire soi-même c’est à présent possible ! Il suffit juste de respecter quelques règles d’or et être patient ! :

Certaines entreprises proposent des kits assez faciles d’utilisation. Ils conseillent notamment de commencer sur de très petites surfaces car le produit durcit assez vite. Pour être dans de bonnes conditions, il faut également du bon matériel !





-1 balance car le dosage des ingrédients doit être quasi parfait !
-1 couteau américain (couteaux de vitrier)
-1 plantoir inox et/ou un plantoir plastique
-1 malaxeur – pour les petites quantités, le mélange peut se faire à la main

-1 seau à peinture, 1 éponge de maçon , 1 ponceuse et enfin de quoi protéger le chantier et se protéger : papier cache, bâche, gants de protection.


.Après on s’assure que le surface est prête, le support doit être sec, rigide et lisse. On applique la pâte à l’aide d’un plantoir en inox et d’un couteau américain. On préconise 3mm d’épaisseur de produit sur le mur. Les gestes doivent être nets et pas trop répétitifs pour éviter les traces. Cette première étape a pour but de préparer le terrain. On laisse sécher 24h avant d’entamer la seconde couche. Veilliez à enlever toute imperfection voir même poncer avant de redémarrer le travail. Si la 2eme couche ne vous satisfait pas encore sur le rendu de la couleur par exemple, vous pouvez entamer une 3ème ! Oui c’est possible ! Enfin, en ce qui concerne les finitions, appliquer un bouche-pores à saturation sur l’ensemble de la surface, à l’aide d’un rouleau ou brosse antigouttes microfibre. Pour l’effet final, vous pouvez passer de la cire ou un vernis mat ou brillant.



Pour finir, sachez que pour l’entretien de votre mur ou sol, tous les 5 ans vous  devrez repasser une couche de vernis ou de cire afin de garder votre revêtement imperméable.

Combien ça coûte ? On estime , selon les couleurs et finitions, plus ou moins entre 60 et 180 € du m² hors main-d’œuvre…

Cela n’est pas à la portée de toutes les bourses bien entendu, mais c’est une bonne idée à retenir ;)



Aucun commentaire

Fourni par Blogger.