Comment se protéger de ces 4 méthodes utilisées par les cambrioleurs



 



Chaque année, des milliers de foyers en France sont victimes d'un véritable fléau que les autorités parviennent que très difficilement à résorber : le cambriolage de son domicile.
Si la période des vacances semblent particulièrement propice à la multiplication des méfaits, les effractions ne se limitent pas qu'à ces périodes de l'année, et l'on constate qu'été comme hiver,les logements des particuliers sont susceptibles d'être visité par des malfrats.

Se retrouver en face de cette situation est un véritable traumatisme, et suscite une réelle inquiétude. Tout une procédure doit alors se mettre en marche avant de pouvoir faire en quelque sorte le deuil de son sentiment de sécurité, entre le dépôt de plainte au commissariat, les démarches auprès de son assureur afin de pouvoir être rembourser et dédommager, et bien évidemment lé sécurisation en urgence de la porte en appelant un serrurier Paris.Ce sont des passages obligés avant de pouvoir pleinement réaliser le niveau des dégâts, à la fois matériel mais aussi psychologique.
En effet, cette épreuve est très difficilement vécu, et savoir qu'un cambrioleur s'est introduit dans l'intimité de son appartement est une expérience traumatisante.
Dans ces conditions, le vol, pourra presque paraître pour certains secondaire, eu égard à la colère et le sentiment d'humiliation que peut générer une telle situation, et que l'on souhaite ne plus jamais voir se reproduire.

Il est néanmoins nécessaire de prendre un peu de recul et d'analyser froidement la situation, et ce qui a pu mener à cette effraction. Il faut avoir une compréhension de la manière dont le cambrioleur a procédé afin de s'assurer qu'à l'avenir, cela ne puisse plus se reproduire.
Les cambrioleurs ne sont pas très inventifs, dans le sens ou les techniques utilisés ne sont pas très diverses et reviennent régulièrement dans leur arsenal.
La première information à connaître est que le temps d'intervention d'un voleur sur une porte dure moins de trois minutes.
Toutes les précautions consisteront à l'obliger à passer plus de temps afin de le décourager et ainsi de l'obliger à prendre la fuite.

S'en prendre au cylindre de la serrure

En moins d'une minute, un cambrioleur pourra briser le cylindre de la serrure.
Le malfrat devra prendre une pince qu'il utilisera pour accrocher le bout de cylindre dépassant de la serrure. En appuyant violemment sur le canon qu'il aura fermement tenu, il brise ce dernier et aura tout le loisir de le retirer et d'ensuite ouvrir la porte en s'équipant d'un crochet.
Pour se prémunir de cette technique, il faut s'assurer que le barillet ne dépasse plus de la serrure, ce qui réduit grandement les chances de pouvoir casser le cylindre ainsi.
La certification A2P que l'on peut retrouver sur les serrures testées par le CNPP permettent d'offrir une solidité vérifiée contre la méthode de l'arrachage, mais aussi contre l'utilisation d'une perceuse sur le cylindre.

Attaquer les points de verrouillage

Avec un pied de biche, que l'on aura glisser entre la porte et l'huisserie, on va pousser et tirer avec de faire céder sous la force les points de verrouillage de la porte. Cette technique est efficace aussi en utilisant une pince monseigneur.
En adoptant des cornières anti-pinces que l'on positionne aux endroits susceptibles d'être des zones de faiblesses pour être soumis à un effet levier, cette attaque peut être évitée.

Viser les charnières

Cette technique nécessite aussi un pied de biche et va s'attaquer aux charnières en utilisant la même idée d'application de pression afin de faire céder la porte au niveau de ses charnières.
Pour se prémunir de cette méthode d'effraction, il est fortement recommandé de faire installer des paumelles au niveau des charnières, ou mieux encore, de carrément faire installer une porte blindée sur Paris qui sera bien évidemment doté de la certification A2P BP.

Casser la porte et faire un « trou d’homme »

De toutes les techniques il s'agit certainement de la plus osée et de la plus spectaculaire, car elle ne s'en prend pas aux contours de la porte ou à sa serrure, mais à la porte en elle-même. Si cette dernière est composée de panneau de bois par exemple, un trou pourra y être fait.
La prévention contre cette méthode impressionnante est soit le blindage de porte qui consiste en l'installation d'une tôle d'acier, soit d'un coté, soit des deux côtés de la porte, ou en installant une porte blindée.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.