Élagage et taille de formation des arbres forestiers



La taille de formation et l’élagage sont deux actions qui visent à soigner les arbres. Ce type de taille est indispensable dans les premières années des jeunes plants, spécialement pour les feuillus, afin que ceux-ci connaissent un développement normal.

L’importance de la taille et de l’élagage d’arbre

Pour assurer l’augmentation de la qualité du bois et un meilleur rendement au sciage de ce dernier, il est préconisé de tailler l’arbre forestier dans les règles de l’art. La taille et l’élagage sont essentiels dans le cas de plantation à basse densité. Par ailleurs, pour le cas des arbres à densité plus forte ou à régénération naturelle, ces deux actions sylvicoles peuvent compléter le travail de la nature. Il faut savoir que la taille de formation a comme objectif de former une bille de pied droit et solide, en supprimant les branches mortes, les fourches et les têtes multiples. Quant à l’élagage, c’est une intervention qui vise à produire du bois sans nœud en éliminant quelques branches de l’arbre. Par définition, l’élagage sert à orienter et à limiter le développement d’un arbre. C’est aussi un processus biologique qui consiste à optimiser les ressources ainsi que les dépenses énergétiques d’un arbre.

La période favorable pour tailler un arbre

Il faut noter dans un premier temps que la taille d’arbre ne se pratique pas pendant la période gel. Selon les caractéristiques et les particularités de l’arbre à élaguer, les deux périodes les plus favorables pour la taille sont l’été et la fin de l’hiver.
-          La taille estivale propose au sujet une fermeture des plaies plus efficace, une meilleure résistance aux pathogènes et une émission de gourmands moins vigoureuse. Si vous prévoyez de tailler des noyers, des merisiers ou des jeunes arbres, il est conseillé de choisir la taille en été.
-          La taille hivernale est quant à elle intéressante de par le fait que l’élagueur dispose de meilleures conditions de visibilité. Pour éviter les problèmes sanitaires, certains arbres dont le hêtre et les résineux, doivent être élagués et taillés avant le départ de la végétation.
Par contre, si l’on parlait de méthode de taille, la période de pratique peut aussi varier d’une technique à l’autre. La taille douce est par exemple praticable toute l’année pendant que la taille sévère est à faire entre le mois d’octobre et la fin du mois d’avril.

Les conséquences d’une taille et d’un élagage sur un arbre

Bien que la taille et l’élagage soient nécessaires pour le bon développement des arbres forestiers, il faut savoir que ces deux interventions peuvent entraîner des ouvertures de plaies qui sont moyennement faciles à cicatriser (cela dépend de la période de taille de l’arbre) et qui consomment de l’énergie ainsi que des prélèvements de matière qui peuvent réduire les réserves de l’arbre et la surface foliaire. Il est donc primordial de prendre des précautions afin de limiter les pertes de croissance de l’arbre ou les plaies qui tardent à se refermer, pouvant provoquer des pourritures. En principe, l’expert tel que l’entreprise d’élagage d’arbre 34 qui se charge de l’intervention en sait plus que vous, il suffit de lui faire confiance.

Les règles à respecter

Il est fort probable que l’arbre souffre de traumatisme après une intervention en élagage, surtout si les règles horticoles ne sont pas respectées. C’est pour cette raison qu’il est préconisé d’intervenir uniquement sur des branches de diamètre inférieur à 3 cm pour éviter les grosses plaies. Par contre, s’il est vraiment indispensable de couper une grosse branche, le mieux est de faire l’élagage en deux temps : d’abord réaliser une coupe à 50 cm du tronc, puis au ras du bourrelet.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.